« La pollution numérique, une solution plutôt qu’un problème ? » //www.revuehemispheres.com
Il vaut parfois mieux imprimer un e-mail que le conserver dans un data center qui consomme de l’énergie 24h/24, estime le spécialiste Jean-Philippe Trabichet. © Thierry Parel
Economie & ServicesFocus sur six recherchesN°16

Il a beau être dématérialisé, le numérique représente une source de pollution conséquente. Mais les technologies digitales constitueraient aussi une source d’économies d’énergie qui n’a pas encore atteint tout son potentiel. Par Martine Brocard