La recherche sur le Covid-19 ne doit pas se résumer à trouver un vaccin - arun sankar / afp
N°19Santé

Annie Oulevey Bachmann estime qu’il y a urgence à mener des recherches sur la gestion de la pandémie et ses conséquences. Cette professeure et responsable de recherche à l’Institut et Haute école de la Santé La Source à Lausanne – HES-SO raconte comment les professionnels de la santé ont vécu la crise du coronavirus. Par Geneviève Ruiz

hemispheres-no19_la-monoculture-du-ski-c-est-termine.jpg
Economie & ServicesN°19

Une météo capricieuse, des hivers sans neige et des étés torrides auront-ils raison du tourisme de montagne? Ou, au contraire, une nouvelle façon d’aborder nos cimes est-elle en train de se dessiner? Le point avec Dominique Fumeaux, professeur et responsable de la filière Tourisme de la HES-SO Valais-Wallis – Haute école de Gestion – HEG. Par Virginie Jobé-Truffer

« Être associé à des révolutions technologiques représente une formidable aventure » // www.revuehemispheres.com
Les mouvements de foule peuvent avoir des conséquences dramatiques. C’est pourquoi des chercheurs développent des applications capables de reconnaître et de prédire des situations critiques lors de grands évènements, notamment dans le cadre du projet SmartCrowd (iNuit). © Shutterstock
Focus sur six recherchesIngenierie & ArchitectureN°16

Olivier Naef est responsable du domaine Ingénierie et Architecture de la HES-SO. Il explique les spécificités de la recherche appliquée menée au sein des hautes écoles d’ingénierie et d’architecture. Par Geneviève Ruiz

« Troubles psyschiques les jeunes à risque» // www.revuehemispheres.com
La série américaine 13 Reasons Why raconte l’histoire d’une jeune femme justifiant son suicide à l’aide de cassettes audio. Son succès planétaire a généré des controverses, notamment suite à des hospitalisations pour tentatives de suicide. Cela a forcé Netflix à insérer des avertissements avant chaque épisode.
N°16Santé

La maladie mentale touche plus d’un quart des jeunes Suisses. Les spécialistes pointent la précarité, la pression à la réussite ou encore l’addiction à internet comme des facteurs aggravants. Par Anne-Sylvie Sprenger