Portfolio – Boom City

Dans le cadre de sa série Boom City, Andrew Waits, basé à Oakland aux états-Unis, a systématiquement découpé bombes, pétards, fusées et autres chandelles romaines, avant de les photographier sur un fond noir. “ Je voulais capter ces objets dans un état dormant, explique-t-il. Cela valorise le talent artistique nécessaire à leur design.
Par Geneviève Ruiz. Images d’Andrew Waits

Dans le cadre de sa série Boom City, Andrew Waits, basé à Oakland aux états-Unis, a systématiquement découpé bombes, pétards, fusées et autres chandelles romaines, avant de les photographier sur un fond noir. «Je voulais capter ces objets dans un état dormant, explique-t-il. Cela valorise le talent artistique nécessaire à leur design.»

TEXTE | Geneviève Ruiz
IMAGES | Andrew Waits

Les poudres de teintes vives, compactées avec des mèches dans des étuis tantôt cylindriques, allongés ou arrondis, révèlent la technicité de l’art pyrotechnique, mais aussi un contraste saisissant entre ces objets inertes et le spectacle qu’ils ont le potentiel de produire. «C’est un peu par hasard que j’ai reçu ces feux d’artifice, raconte 
le photographe. Non loin de l’endroit où j’ai grandi dans l’état de Washington, se trouve la réserve indienne de Tulalip. Tous les 4 juillet (jour de la fête nationale, ndlr), les tribus érigent une ville provisoire, nommée Boom City, avec plus d’une centaine de stands pour vendre des feux d’artifice qu’elles fabriquent artisanalement. Comme les feux sont illégaux dans le reste de l’état, j’y allais adolescent afin de vivre des sensations fortes.» Alors qu’il photographie les stands et leurs propriétaires pour un autre projet, Andrew Waits se voit régulièrement offrir des échantillons de feux d’artifice. «J’ai commencé à les découper par simple curiosité, avant d’être frappé par leur beauté particulière. Je me suis mis à les photographier sans but précis. Ce travail m’a permis de m’intéresser davantage à l’histoire de la pyrotechnie, qui débute en Chine au VIIe siècle, ainsi qu’à sa symbolique cosmique, en particulier pour les tribus Tulalip.»